Les Cafés de Saint Cyr présentent le lundi 18 avril 2016 à 20h00.

Un témoignage exceptionnel à l’École Nationale Supérieure de la Police de Saint Cyr au Mont d’Or.

Jean Louis FIAMENGHI viendra présenter et signer son dernier livre « Dans le secret de l’action ».

jlf-recto

jlf-verso

Réservation obligatoire / places limitées / Par mail à cafesdestcyr@gmail.com ou par téléphone 06 27 70 18 77

Entrée gratuite / 9 rue Carnot à Saint Cyr au Mont d’Or

Après la conférence du 2 février 2016 sur le thème de la relation avec le malade atteint de la maladie d’Alzheimer en présence du neuropsychologue canadien Daniel Geneau (voir photo plus bas), les Cafés de Saint Cyr préparent activement, dans le cadre du festival international Quais du Polar 2016, le programme de la semaine du polar à Saint Cyr au Mont d’Or.

Jeux Mortels en hiver

Alfred Lenglet

Alfred Lenglet

Mercredi 30 mars 2016 à 18h00 : Rencontre à la bibliothèque municipale (10, rue Reynier) avec le commissaire Alfred Lenglet, invité officiel du festival. Il nous parlera de son dernier roman «  Jeux mortels en hiver » qui sera publié début mars 2016 aux éditions Calmann-Lévy. Une séance de signatures de ses nombreux romans aura lieu à la fin de cette rencontre. Alfred Lenglet s’est orienté vers une carrière dans la police après des études au Prytanée militaire de La Flèche. Il a été directeur des Renseignements Généraux en Saône et Loire, directeur de la sécurité publique en Haute Loire, commissaire divisionnaire, il est actuellement chef du Service Nuit à Lyon.

 

Jeudi 31 mars 2016 à 20h30 : Table ronde sur « L’image du flic à l’écran » à l’École Nationale Supérieure de la Police de Saint Cyr au Mont d’Or (9, rue Carnot) avec la participation exceptionnelle de Franck Mancuso, réalisateur et scénariste (César pour « 36 Quais des Orfèvres », RIF, Contre-Enquête, série commissaire Moulin, série Lanester…). Il sera accompagné de Guillaume Le Saulnier, sociologue et maître de conférences, auteur d’ouvrages sur l’image de la police dans les médias. 2 autres invités complèteront ce prestigieux plateau (informations à venir). Dominique Malige, journaliste et rédacteur en chef à France Télévisions assurera l’animation de cette table ronde qui est ouverte au public sur réservation sur notre site ou au 06 27 70 18 77 (attention nombre de places limité)

Franck Mancuso

Franck Mancuso

Vendredi 1er avril à partir de 16h30 : Rencontre à la Brasserie des Monts d’Or (3, place de la République) avec la romancière Ingrid Desjours, invitée officielle des Quais du Polar. Psycho-criminologue, elle décide en 2007 d’écrire son premier roman. Depuis c’est le plébiscite du public et des libraires pour ses romans. Consécration pour l’un d’entre eux « Tout pour plaire » qui est en cours de développement pour une série TV par ARTE. Son dernier roman « Les Fauves » publié en octobre 2015 chez Robert Laffont traite d’un sujet brûlant : la radicalisation et le djihadisme. « Elle est passée maître dans la manipulation de sa proie : le cerveau du lecteur » (Le Point) – « La faculté stupéfiante d’Ingrid Desjours à dépeindre les émotions humaines fait mouche à chaque fois » ( Le Figaro Magazine).

Ingrid Desjours (Crédit photo: © Bruno Klein)

Ingrid Desjours (Crédit photo: © Bruno Klein)

Vendredi 1er avril à partir de 19h : Polar-jazz à la Brasserie des Monts d’Or. Le polar est souvent associé au jazz. Il faut dire qu’ils ont fréquenté parfois les mêmes milieux interlopes et n’ont cessé d’entretenir des amitiés particulières.  Quoi de plus naturel que de finir la semaine du polar à Saint Cyr autour d’un apéritif dînatoire convivial dans une ambiance jazz swing et cool.

Saxophone

Conférence Salle Vieilles Tours 2 février 2016

Conférence Salle Vieilles Tours 2 février 2016

MEILLEURS VŒUX POUR 2016
MERCI A CELLES ET CEUX QUI SONT FIDÈLES AUX CAFÉS DE SAINT CYR

L’année 2015 s’est terminée avec une belle table ronde sur l’Art Contemporain pour tous à Vaulx en Velin dans le cadre de la Biennale. Les 3 intervenants ont passionné le public, dont une partie s’était déplacée de Saint Cyr.

CIMG1696

Mais déjà l’année 2016 se prépare sous les meilleurs auspices

Le 2 février, Saint Cyr aura la chance d’accueillir le professeur Daniel Geneau, neuropsychologue québécois mondialement connu sur ses travaux pour une nouvelle approche de la maladie Alzheimer et des troubles neuropsychologiques. Il forme des personnels soignants et des aidants familiaux cette problématique : comment vivre la relation, (re)trouver le chemin que l’on croit perdu et préserver la joie lorsque la maladie et l’âge viennent la perturber ? Une problématique de plus en plus prégnante dans notre société.

cafes de st cyr affiche daniel geneau
Nous préparons activement les prochains Quais du Polar à Saint Cyr fin mars 2016. Notre programme sera bientôt en ligne.

Les Cafés de Saint Cyr sont heureux de vous retrouver sur notre site pour la saison 2015 / 2016

Nous préparons le programme des Quais du Polar qui auront lieu à Saint Cyr fin mars 2016 : à l’École Nationale Supérieure de la Police, au Centre Hospitalier de Saint Cyr, à la Brasserie des Monts d’Or et à la bibliothèque municipale. Il prendra les formes d’une table ronde sur l’image du « flic » à l’écran, d’une conférence en présence de psychiatres et d’auteurs, d’un atelier d’écriture et d’une séance de signatures avec un des invités prestigieux du festival lyonnais des Quais du Polar. Les informations seront régulièrement mises à jour sur notre site. Les places étant limitées pour la table-ronde et la conférence, nous vous conseillons de réserver soit par téléphone au 06 27 70 18 77 ou directement sur notre site.

Mais d’ores et déjà Les Cafés vous invitent le jeudi 26 novembre 2015 :

Les communes de Saint Cyr au Mont d’Or et de Vaulx en Velin se sont associées dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain 2015 pour des réalisations communes au sein de la plateforme culturelle VEDUTA : expositions d’œuvres du Musée d’Art Contemporain de Lyon, résidences d’artistes, parcours artistiques et conférences.

Les Cafés de Saint Cyr participent à cet évènement et en partenariat avec la commune de Vaulx en Velin, ils débutent ainsi leur saison par une table-ronde qui s’annonce passionnante sur l’Art avec une question : l’Art Contemporain est-il pour tous ?

 

Art contemporain pour tous

DEDICACE  FRANCK THILLIEZ A LA BRASSERIE DES MONTS D'OR
Comment décrire ce moment où Franck Thilliez entra dans la brasserie des Monts d’Or ? Ce fut comme un anniversaire surprise. Le lieu était déjà bondé et un joyeux « bonjour » collectif salua son entrée. Manifestement l’auteur fut quelque peu ému d’un tel accueil. Un large sourire illumina son visage. Et ce fut la ruée : passage obligé devant Chantal Varichon, propriétaire de la librairie Mystère et Boule de Gomme et notre partenaire, pour récupérer un livre et enfin le moment tant attendu : un temps d’échange avec l’auteur et une dédicace. La file d’attente était impressionnante et les tas de livres apportés par la libraire fondaient comme neige au soleil. Franck Thilliez souriait, avait un mot pour chacun, prenait son temps. Il devait goûter ce moment. L’équipe des Quais du Polar nous avait gentiment « prêté » ce grand romancier pour un temps déterminé mais nous pûmes le rallonger pour le plus grand bonheur du public. A refaire pour l’édition 2016 !

L'auteure de polars FRANÇOISE GUÉRIN

L’auteure de polars FRANÇOISE GUÉRIN

Le décor était planté. Une musique jazzy berçait l’ambiance. Rideau ! 2 psychiatres et un écrivain sur la scène. Romancière contre psy ? Non, Françoise Guérin est bien trop dans l’univers de la psychiatrie pour ne pas travailler les plans. Le jeune psychiatre, animateur de la soirée, se mit vite en selle et ses questions pertinentes tombèrent comme des épices dans un plat qui sentait déjà bon. La cuisine prenait son rythme. Le criminologue, par ailleurs lui aussi psychiatre, ajoutait les ingrédients qu’il fallait. Le fumet envahissait la salle comble faisant soupirer d’aise le public. Et Françoise Guérin qui remuait la sauce gouteuse à souhait. Loin de Top Chef, nous assistions à ces préparatifs de repas que nos grands-mères mettaient en scène si savamment et si simplement. Le repas fut un festival de saveurs folles où le Moi côtoyait le Surmoi, où Freud et Lacan conversaient, où le meurtrier courrait après sa victime, lui-même poursuivi par l’enquêteur. La fin fut tragique : la dernière question posée, nous dûmes quitter la table car le repas était terminé.

Atelier d'écriture polar et photo

9 ! Nous étions 9 prêts en en découdre avec les mots. Assis sagement tels des élèves impatients de suivre un cours tant attendu. « Ranger vos cahiers et garder votre stylo ! » ordonna Françoise Guérin. Ce fut fait et l’atelier commença dans la bonne humeur. Présentations des participants (déjà des surprises !) puis jeux d’écriture, pages blanches à remplir, exercices pour se mettre en jambe et enfin le Graal. Un texte à romancer, une photo dont nous devions tirer une nouvelle. Ce fut drôle, touchant, personnel et d’une qualité surprenante. 3 heures de bonheur. Et quand il y a du bonheur, le temps passe trop vite. Non, décidemment, il faut recommencer !


Quais du Polar – Confrontation à Saint Cyr

 

Trois heures à l’école de police de Saint Cyr au Mont d’Or mardi soir pour dresser un parallèle entre énigmes mathématiques et judiciaires. Un débat passionnant avant l’ouverture de Quais du Polar.

«Les méchants dans les enquêtes policières sont souvent des mathématiciens»
Lavallière prune, araignée en pierres précieuses épinglée sur l’épaule, le célèbre mathématicien, Cédric Villani, lance le débat. Petit sourire au coin des lèvres, ce prof de l’université Lyon 1, médaille Fields pour ses travaux statistiques, lève à peine la tête de son ordinateur puis continue de pianoter.
Il fait nuit noire, ce mardi 24 mars à l’Ecole de Police de Saint Cyr au Mont d’Or. La fameuse école de commissaires qui inaugure Quais du Polar, trois jours avant l’ouverture officielle.
A ses cotés Éric Voulleminot, le numéro 2 de la police judiciaire, Jean-Pierre Crauser, docteur en mathématiques, spécialiste de Sherlock Holmes. Trio idéal pour dresser un parallèle entre «énigme mathématique et une énigme policière».
Dans l’amphi de l’école, plus de 200 personnes. Et il a fallu en refuser autant. Trois personnages de roman s’imposent au coeur de cette soirée. Trois «méchants». Moriarty, d’abord, l’ennemi juré de Sherlock Holmes, un scientifique de talent. A 20 ans, il publie une étude sur le binôme de Newton qui lui vaut une chaire de mathématiques. Avant de devenir une figure du crime. Hannibal Lecter, ensuite, le tueur en série du Silence des Agneaux. Nourrit lui aussi de théorèmes, depuis l’enfance. Et enfin, Auguste Dupin, chevalier, héros de «La lettre volée» d’Edgar Allan Poe qui résoudra cette énigme sans doute parce qu’il est lui-même l’auteur de ce forfait.
Souriant, Jean-Pierre Crauser se coiffe d’un chapeau à la Sherlock Holmes avant de rappeler que les premiers détectives de la littérature fonctionnaient à l’intuition, à l’expérience, avec de petites filouteries cachés derrière leur pipe. Après avoir confié Sherlock Holmes était le héros de son enfance et que, lors de son premier voyage à Londres, il était allé se faire photographié devant sa maison, 221B Baker Street, Cédric Villani confirme la parenté entre détective et mathématicien. « Tout commence par une énigme, on trouve des indices qui offrent des possibilités, et puis à l’aide d’un raisonnement déductif, on élimine des hypothèses..»

«… Comme dans une enquête criminelle» renchérit le contrôleur général Voulleminot en poursuivant : «On commence les constatations, l’examen du corps, l’analyse de son environnement. Y-a t-il eu bagarre? Vol ? Ensuite on procède à ce que nous appelons les constatations manquées : on recueille les témoignages, on réalise une enquête de voisinage. Puis viennent les hypothèses, qu’il faut éliminer les unes après les autres jusqu’à obtenir un aveu ou des indices graves et concordants qui induisent une culpabilité au delà du doute raisonnable. Dans les affaires judiciaires, on cherche la vérité mais on ne la prouve pas. La recherche doit aboutir sur une décision, validée par les tribunaux et admise par la société. »
Cedric Villani reprend : «En mathématiques, le résultat importe moins, il n’y a pas de vérité scientifique, mais une démarche et une solution. Un même théorème peut être démontré de plusieurs façons. Démonstration et preuve sont interchangeables. On ne parle pas de doute raisonnable mais de degré d’incertitude».
Puis Lewis Caroll surgit au terme de cette conférence à trois voix. L’auteur d’ »Alice au pays des merveilles », professeur de mathématiques à Oxford, publiera d’ «Euclide et ses rivaux modernes».
Cédric Villani lâche son ordinateur. Son regard s’illumine. Derrière les aventures merveilleuses et absurdes de l’écrivain anglais, il décrypte des énigmes, des paradoxes, l’arithmétique, l’algèbre ou la géométrie. Autant de problèmes cachés derrière les mots.
Le point commun entre écrivain, policier et mathématicien ? Le goût de l’énigme, la science de l’observation, la capacité à échafauder des hypothèses. Et l’espoir de trouver une rationalité qui régit la folie des hommes.

Edith Simonnet / Illustration : Tom de Thinnes

Nous remercions le magazine T.O.C via Edith Simonnet , rédactrice de  cet article , de nous permettre  aimablement de le reproduire sur notre blog. Il est également consultable sur mytoc.fr

Les Cafés de St Cyr